Roadtrip en Gaspésie : Le parc du Bic et la Pointe-au-Père

C’est qui les boulets qui partent en vacances avec 2h de retard parce qu’ils n’entendent pas leur réveil ? C’est nouuuuuus !

On a donc décollé de Montréal samedi vers 12h au lieu de 10h, après s’être réveillés en sursaut à 9h, avoir récupéré la voiture (une énorme Jeep Wrangler de kéké des bois) dans le centre ville, l’avoir chargée en 4e vitesse puis avoir déposé notre gros chat chez tata Aurel et tonton Joe (merci ♥).

Il est important de savoir voyager léger.

Première étape de notre trip : la région du Bas St-Laurent et plus particulièrement le Parc du Bic, situé tout près de Rimouski.

Après plusieurs heures de route à écouter des podcasts, nous avons fait une pause à St-Jean-Port-Joli, petite bourgade coquette au bord du Saint-Laurent. Le fleuve était surplombé par d’épais nuages gris laissant passer quelques rayons de soleil, c’était de toute bôôôôté.

Nous sommes finalement arrivés au camping de Rimouski au crépuscule, juste à temps avant la fermeture de la réception. Nous avions choisi un emplacement en hauteur dans un coin calme et boisé, c’était parfait. Une fois le campement installé, nous avons pris la direction du centre ville de Rimouski pour manger à la crêperie Le crêpe-chignon. Service rapide, produits frais, à des tarifs très abordables, on recommande !

Nous nous sommes réveillés dimanche matin sous la pluie pour notre première journée de rando… Nous avons donc pris la route vers le parc national du Bic, situé à 20 min en voiture, équipés de nos plus beaux coupe-pluie.

Le parc du Bic

Finalement, comme on est au Québec, en bord de fleuve, et que le facteur Julien joue toujours en notre faveur (#jeanmichelculbordédenouilles), la pluie a cessé lorsque nous avons stationné le 4×4 pour nous permettre de profiter de la beauté de ce parc national sous un grand soleil.

Ce parc est constitué de plusieurs caps, de baies aux eaux turquoises, d’anses, d’îles et de montagnes verdoyantes qui lui donnent un air de Pays Imaginaire. La faune ne nous laisse pas en reste puisqu’on y trouve de nombreux phoques qui profitent des marées pour se reposer pépouze sur les rochers… et également des biches !

Pour observer les phoques, il est nécessaire de se caler aux horaires des marées, et pour nous ça ne s’est pas forcément bien goupillé.

On a donc commencé par parcourir une partie du sentier Le chemin-du-nord, au départ du Centre de services de la Ferme Rioux.

On peut suivre le sentier pour les vélos ou bien passer par les rochers sur la plage. Après 1 heure de marche à un petit rythme (forcément, quand on s’arrête tous les 3 mètres pour prendre une photo), nous avons décidé de faire demi-tour pour pouvoir rejoindre un deuxième sentier de rando permettant de prendre de la hauteur sur la baie : Le Pic Champlain.

Les 2h de rando valent le coup : la vue est tout simplement superbe.

Comme nous n’avions toujours pas vu de phoques, et malgré la marée basse, nous avons ensuite tenté notre chance en allant du côté est de l’Anse à l’Original, où se trouvent 2 spots d’observation : La pointe aux épinettes et le Cap Caribou.

Premier spot : chou blanc. Il était trop tard, tous les rochers étaient vides. Le coin était néanmoins sublime, d’un calme incroyable.

Deuxième spot : après avoir descendu à pied un chemin très raide, nous avons rejoint une plage pas si déserte qu’on le pensait… un petit groupe de phoques était posé sur les rochers et se dorait la couenne en toute quiétude !

On est resté là quelques minutes à les observer de loin, à profiter du soleil couchant et de la sérénité de ce lieu – on était seuls au monde.

Nous avons rejoint la voiture puis notre camping, ravis de cette première journée. Ce parc a placé la barre très haute : des paysages surprenants, des belles randos, des animaux, pas trop de monde, bref, le combo parfait.

Contents.

Nous avons acheté un peu de bois à la réception du camping pour faire un feu, nous avons fait griller des saucisses véganes Gusta pour faire des hot-dogs et nous sommes allé nous coucher, fatigués et satisfaits.

La Pointe-au-Père

Lundi matin, nous avons replié la tente et rangé notre bazar pour rejoindre notre prochaine étape, à quelques kilomètres de là : le site historique maritime de la Pointe-au-Père, où l’on peut visiter un phare, un musée et … un sous-marin !

  • Le Phare

Érigé en 1909 et entièrement rénové en 2017, ce phare de 33 mètres est le 2e plus haut du Canada. Il n’est plus en service depuis 1975 et on peut aujourd’hui gravir ses 128 marches accompagnés d’un guide pour admirer la vue à 360°C et en apprendre plus sur la navigation sur le fleuve – très dangereux – et sur l’histoire du lieu.

Le phare se visitait gratuitement pour les 150 ans du Canada, mais sinon il fait partie du réseau Parcs Canada, ou bien vous pouvez payer 4$.

  • Le sous-marin Onondaga

Pour ce qui est du sous-marin Onondaga, le premier accessible au public au Canada, comptez 15,75 $ pour une visite d’environ une heure avec un audioguide.

C’est plutôt bien fichu, on apprend pas mal de choses sur la vie en sous-marin (70 gus enfermés pendant plusieurs mois, imaginez un peu les odeurs), mais on est ressortis avec un sentiment un peu bizarre. Forcément, c’était quand même un navire de guerre actif de 1967 à 2000… Sachez néanmoins qu’on peut y passer la nuit moyennant 85$, si ça vous tente.

Cette petite pause historique terminée, nous avons rejoint la fameuse route 132 qui nous guidera pendant tout notre trip. Les grandes plaines ont laissé place à des reliefs verdoyants : les montagnes Appalaches marquent l’entrée en Gaspésie !

La suite au prochain épisode 🙂


Infos pratiques

Camping de Rimouski : Situé à 20 min du parc du Bic et à 10 min du centre ville de Rimouski en voiture. 64$ pour 2 nuits sur un site boisé et éloigné de la route pour tente (petite à moyenne) exclusivement. Près de l’accès aux blocs sanitaire. Stationnement au site pour 1 véhicule. Foyer et table à pique-nique sur le site.

Parc national de la Gaspésie (Réseau Sépaq) : 8,50 $ par personne

Site historique maritime de la Pointe-au-Père : forfaits de 4$ (pour visiter le Phare seul) à 24$ (pour visiter les 3 sites).


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *