Roadtrip en Gaspésie : Le parc national de la Gaspésie

Après 3h de route, nous sommes arrivés au Parc national de la Gaspésie en fin de journée et avons planté notre tente sur un site du camping du Mont-Albert, dans une zone réputée pour être fréquentée par des orignaux. On a scruté les alentours pendant l’heure nécessaire à la cuisson de nos pâtes sur un petit réchaud, mais malheureusement, on n’a pas vu l’ombre d’un bois.

Comme ces animaux sortent principalement à l’aube et au crépuscule, on a essayé de se lever le plus tôt possible le lendemain pour les croiser sur le sentier de rando de La Lucarne.

Bon comme on est des grosses larves, on a pas été capables de se lever avant 7h et le temps de remballer toutes les affaires, on s’est retrouvé sur le sentier à 8h. Et même si l’on était complètement seuls, on n’a encore pas croisé d’orignaux… Néanmoins, la balade valait le coup !

Après 1h30 de marche, on a repris notre gros 4×4 pour rejoindre le secteur du Mont Jacques-Cartier par une piste non goudronnée sur plusieurs kilomètres.

On est arrivés à l’accueil du Mont Jacques-Cartier à 11h30 et avons pris la navette de 12h (17,75 $/adulte) pour rejoindre le début du sentier de randonnée, 15 min plus tard.

J’avoue j’étais un peu youyou à à l’idée de monter dans UN SCHOOL BUUUUUUS !

L’accès à ce sentier de rando est très règlementé puisqu’au sommet du Mont se trouve un des derniers troupeaux de caribous des bois du sud du fleuve Saint-Laurent et comme cette espèce est voie de disparition, il est indispensable de ne pas envahir son environnement. Le sentier est donc ouvert seulement du 24 juin au 30 septembre et de 10h à 16h.

Comme on nous a dit qu’il était nécessaire de quitter le sommet du mont à 14h30, que l’ascension prenait environ 2h30 et que nous avons démarré à 12h, on a marché à un bon rythme pour finalement atteindre le sommet en à peine … 1h30. Comme quoi, faire du vélo pendant tout l’été, c’est bon pour la cardio !

Nos efforts n’auront pas été vains puisque l’on a aperçu, au loin… un jeune caribou et sa maman en train de brouter la rare végétation se trouvant entre les cailloux de ce plateau quasiment désertique.

Je ne vous cache pas que c’était hyper émouvant de voir enfin en liberté les animaux qui, pour nous autres maudits français, sont si emblématiques du Canada.

Voir des caribous dans leur habitat naturel : check ✓

On a redescendu le sentier en courant puis on a repris la voiture aux alentours de 15h pour rejoindre la route 132. Après un petit détour par le phare de Pointe-à-la-Renommée, nous sommes arrivés au Parc de Forillon à la tombée de la nuit… Mais ça, je vous le raconte dans un prochain épisode !

 


Infos pratiques

Camping Mont Albert : Situé à 5 min du Centre de services. 31$ + taxes la nuit (emplacement sans services). Stationnement au site pour 1 véhicule. Foyer et table à pique-nique sur le site.

Parc national du Bic (Réseau Sépaq) : 8,50 $ par personne


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *